Latest news

Historique : il passe presque 7 ans à finir le niveau de Tremendous Mario le plus difficile de tous les temps

Historique : il passe presque 7 ans à finir le niveau de Tremendous Mario le plus difficile de tous les temps

Dans l’univers du speedrun, les jeux de plate-forme sont très appréciés, et tout particulièrement ceux de la licence Tremendous Mario, série fondatrice qui règne encore en maître sur le style du platformer. Figurez-vous qu’un exploit retentissant a été récemment accompli sur un Mario 2D par un joueur à la endurance folle, puisqu’il lui a fallu 7 ans avant de réussir un niveau a priori unimaginable à finir…

En publiant Tremendous Mario Maker en septembre 2015 sur Wii U, les créateurs de la plus célèbre licence de plates-formes s’imaginaient-ils qu’ils venaient de renouveler totalement l’univers des jeux Tremendous Mario en deux dimensions ? À l’époque, le dernier titre en 2D développé par Nintendo mettant en scène le fameux plombier était un sure New Tremendous Mario Bros. U… et c’est toujours le dernier “made in Nintendo” à ce jour. Depuis un peu plus de 7 ans, ce sont les joueurs qui fabriquent eux-mêmes des niveaux par dizaines de hundreds of thousands dans cet wonderful titre, puis désormais dans sa suite, le bien-nommé Tremendous Mario Maker 2. C’est aussi dans ce jeu sorti en juin 2019 sur Nintendo Swap qu’a continué de se développer une scène speedrun et superplay très energetic, au level d’être aujourd’hui le théâtre d’un des plus grands exploits de ce milieu aussi élitiste que fascinant : un joueur a littéralement mis près de 7 ans à terminer son prorpe niveau, prévu pour être d’une difficulté extrême, mais dont son incroyable persévérance est venue à bout !

Sommaire

  • Tremendous Mario Maker, le Mario 2D ultime… par les joueurs
  • Nos players ont du expertise
  • “Trials of Loss of life”, l’épreuve de la mort
  • La dévotion d’un homme
  • L’exploit, près de 7 ans après
  • Les coulisses : entretien avec un joueur acharné

Tremendous Mario Maker, le Mario 2D ultime… par les joueurs

Avec Tremendous Mario Maker, Nintendo invite les joueurs à “designer” eux-mêmes de nouveaux jeux Mario 2D.

Nintendo avait-il anticipé le coup ? Lorsque Tremendous Mario Maker sortit en septembre 2015 sur une Wii U déjà sur le déclin (si tant est qu’elle ait connu une quelconque apogée), quelques semaines après la disparition de Satoru Iwata, le constructeur japonais ne traverse clairement pas la meilleure période de son histoire. Plus étonnant encore, il donne l’impression de signer l’arrêt de mort des jeux Tremendous Mario en 2D, avec un titre aussi ingénieux que particulièrement inquiétant pour l’avenir d’une des franchises les plus rentables de l’histoire du jeu vidéo, et ce en coïncidant quasi jour pour jour avec le 30ème anniversaire de Tremendous Mario Bros, l’un des jeux vidéo les plus vendus de tous les temps. En septembre 2015, les ventes cumulées de tous les épisodes 2D canoniques de la série s’élèvent à plus ou moins 200 hundreds of thousands d’exemplaires distribués dans le monde en 30 ans (*), un whole que seul Pokémon avait atteint à la même époque. Une nouvelle fois, Nintendo avait de l’or dans les mains.

(*) Selon le wiki Fandom dédié à Nintendo, le whole d’unités écoulées pour les jeux Tremendous Mario en 2D est de 197,9 hundreds of thousands, et n’inclut pas les ventes de Tremendous Mario World 2 : Yoshi’s Island. Le whole des jeux Pokémon (saga principale, remakes inclus) écoulés de 1996 à 2015, est de 204,24 hundreds of thousands d’après le wiki Fandom “VG Gross sales”.

Historique : il passe presque 7 ans à finir le niveau de Super Mario le plus difficile de tous les temps
New Tremendous Mario Bros. U reste à ce jour le dernier Tremendous Mario 2D inédit, et date d’il y a ten ans déjà.

Si l’objectif (évident) d’exploiter la tablette de la Wii U et son potentiel tactile pour des projets créatifs était on ne peut plus pertinent, celui de s’en servir pour mettre en quelque sorte fin à l’existence du idea même de nouveau jeu Tremendous Mario en 2D le semblait beaucoup moins. Il y a deux ans, nous nous demandions si Tremendous Mario Maker avait tué Tremendous Mario Bros. (sic), et il est difficile de ne pas continuer à se poser la même query tant le succès de cette nouvelle “sous-licence” est fort. Les ventes cumulées des différents Tremendous Mario Maker dépassent déjà les 15 hundreds of thousands de ventes (le second opus ayant déjà dépassé, avec 7.89 hundreds of thousands recensés, les 7.70 des variations Wii U et Nintendo 3DS cumulées), en dépit d’un idea qui aurait pu la rendre très marginale, vu qu’il s’agit quand même d’un éditeur de niveaux en premier lieu. Cependant, créer des niveaux de Tremendous Mario en 2D est assez easy, à la portée de nombreux joueurs, et surtout, ces derniers adorent se frotter aux meilleures créations de la communauté. Dans de telles situations, pourquoi développer un nouvel opus, surtout en voyant qu’un portage “facile” comme New Tremendous Mario Bros. U Deluxe atteint 13,31 hundreds of thousands de ventes, soit 2,5 fois celles du titre unique de 2012, et même un whole similaire aux ventes de New Tremendous Mario Bros. 2 ?

Nos players ont du expertise

Historique : il passe presque 7 ans à finir le niveau de Super Mario le plus difficile de tous les temps
L’utilisateur MetroidMike64 a mis 7 ans à concevoir un “jeu complet” dans Tremendous Mario Maker.

Toutefois, si Tremendous Mario Maker a rencontré un franc succès, et probablement enterré toute possibilité de voir un jour un nouvel épisode inédit de New Tremendous Mario Bros. (ou de tout autre nouveau Mario 2D en général), c’est en grande partie parce que les joueurs les plus talentueux ont fait de Tremendous Mario Maker (et de sa suite) la terre d’accueil de créations de génie. Nous n’allons pas faire un tour d’horizon de toutes les créations incroyables ayant vu le jour en 7 ans d’exploitation de la licence, cependant les plus fascinantes voient leurs origines remonter aux débuts de l’épisode Wii U, avant d’être “portées” sur la model Swap où elles trouveront un plus vaste public. Ce fut récemment le cas de l’wonderful “Tremendous Mario Bros. 5”, un “tremendous monde” aux allures de jeu complet constitué de 8 mondes de 5 niveaux chacun, à la difficulté assez modérée afin de ressembler le plus doable à ce qu’aurait pu être un “vrai nouveau Mario” développé par Nintendo. Cette création fut entamée sur Wii U puis terminée sur Swap afin d’être accessible au plus grand nombre. Toutefois, on parle justement ici d’une création accessible, finissable par la grande majorité des joueurs qui s’y essaieront. Tremendous Mario Maker peut aussi proposer un tout autre sort de problem…

Véritable jeu dans le jeu, “Tremendous Mario Bros. 5” est une des meilleurs créations disponibles sur Tremendous Mario Maker 2.

Historique : il passe presque 7 ans à finir le niveau de Super Mario le plus difficile de tous les tempsHistorique : il passe presque 7 ans à finir le niveau de Super Mario le plus difficile de tous les tempsHistorique : il passe presque 7 ans à finir le niveau de Super Mario le plus difficile de tous les temps

Désireux de surfer sur la popularité du idea de Kaizō Mario, série de hacks de Tremendous Mario World à la difficulté très élevée voire parfois cruelle, certains créateurs ont décidé de profiter de l’aubaine. En mettant à disposition des moddeurs une various parfaitement légale pour concevoir des niveaux basés (entre autres) sur le célèbre titre de lancement de la Tremendous Nintendo, le célèbre éditeur leur donne l’opportunité de concevoir et de diffuser en toute quiétude des phases au problem particulièrement redoutable, à une situation cependant : il faut que le créateur parvienne à terminer son propre niveau au moins une fois pour que celui-ci soit téléversé sur les serveurs du jeu. Ainsi, proposer aux joueurs du monde entier de s’essayer à des niveaux impossibles à terminer n’est pas doable, et chaque niveau disponible dans le mode “Levels du monde” est forcément finissable, même si certains sont extrêmement durs, comme le célèbre “Pit of Panga: P-Break”. Certains créateurs aussi doués qu’un peu fous se sont donc mis en tête de proposer des phases d’une difficulté abominable, quitte à eux-mêmes passer des centaines d’heures à tenter de terminer leur propre création pour la valider. Voire… des milliers.

“Trials of Loss of life”, l’épreuve de la mort

Si plusieurs joueurs se sont rendus célèbres dans l’histoire de Tremendous Mario Maker grâce à leur détermination et leur entêtement, aucun ne semble cependant arriver à la cheville d’un sure Braden Moor, alias “ChainChompBraden”. Le 6 décembre 2015, soit un peu moins de 3 mois après la sortie initiale du premier jeu sur Wii U, il tente pour la première fois de terminer le niveau “unimaginable” qu’il a créé, et bien évidemment, il n’y parvient pas. Ce n’est que le premier échec d’une série d’apparence interminable, qui ne se chiffrera même plus en milliers de tentatives, mais plutôt d’heures. Un peu moins de deux ans après, le 7 novembre 2017, il atteint (déjà) la barre des 1 000 heures sans succès, ce qui lui faudra une place dans l’édition “Players” du Guinness des information 2018 dans la catégorie “plus grand nombre d’heures passées à tenter de finir un niveau de Tremendous Mario Maker”. Un document que SVG considère comme faisant partie de ceux qui ne seront jamais battus. Il faudra carrément attendre le 11 août 2018, soit 980 jours après son premier essai, pour qu’il parvienne enfin à… atteindre la dernière part du niveau, intitulé fort justement “Trials of Loss of life” (littéralement “les épreuves de la mort”).

Historique : il passe presque 7 ans à finir le niveau de Super Mario le plus difficile de tous les temps
Voici à quoi ressemble le tout début de Trials of Loss of life. Facile, non ?

L’historique des tentatives de ChainChompBraden est parsemé de “milestones” (des étapes clés) et d’anecdotes croustillantes, et la presse spécialisée s’y intéressera régulièrement (comme nos confrères du Journal du Geek en juillet 2017 une fois le cap des 1 500 heures atteint). Le 31 août 2018, soit exactement 1 000 jours après son premier essai, sa development atteint un cap significatif : il parvient à faire apparaître pour la première fois à l’écran la hache qu’il faut toucher pour compléter le stage. Cette dernière demeure cependant hors d’atteinte, et il ne réussira à la faire apparaître (et à atteindre l’ultime part du niveau) qu’à seulement 9 autres reprises dans l’histoire de toutes ses tentatives, d’après la “timeline'” retranscrite par le wiki “Kaizo Mario Maker” sur Fandom. Ces dernières sont baptisées “Yattenai”, basées sur un mot japonais grossièrement par “n’a pas fait” ou “n’a pas réussi”, afin de symboliser l’échec néanmoins proche du however. Ainsi, “Yattenai 1” est datée en août 2018, et “Yattenai 9” date du 29 septembre 2022, veille de l’exploit auquel beaucoup avaient cessé de croire depuis… sauf ChainChompBraden lui-même.

La dévotion d’un homme

Historique : il passe presque 7 ans à finir le niveau de Super Mario le plus difficile de tous les temps
L’écran où Mario actionne la hache qui a mis 4 368 jours à être enfin atteinte par le créateur du niveau.

Comme l’a dit un jour un vieux sage, “le travail surpasse le expertise quand le expertise échoue à faire son œuvre”. Du expertise, Braden Moor en a sans l’ombre d’un doute, mais il est évident que c’est son incroyable obstination qui lui a permis de venir à bout de Trials of Loss of life. En 2017, il révélait à Vice (en pensant être proche de réussir, ce qui fait sourire avec le recul) que « quand (il avait) commencé, (il savait) que ce serait un lengthy voyage (…) mais (il ne s’attendait) vraiment pas à ce que cela se transforme en une si longue attente », sans alors savoir qu’il faudrait encore cinq grosses années pour concrétiser son rêve. Interrogé sur ce qui le motivait à insister malgré les échecs répétés, il s’expliquait alors ainsi : « Beaucoup de gens se demandent remark j’ai fait pour ne pas perdre endurance. J’ai simplement pensé à toute la joie que j’aurais le jour où je pourrais enfin le mettre en ligne, et surtout aux choses inutiles que j’aurais fait à la place. » Véritable passionné dévoué (et pas forcément doté d’un ability incroyable, tout du moins en comparaison des spécialistes du kaizō), ChainChompBraden admettra avoir procédé à quelques changements depuis sa première tentative, afin de rendre le niveau finissable. Un défi auquel lui seul croyait :

« Je suis passionné par la réaction des gens qui commentent ce qui se passe sous leurs yeux, (…) j’arrive à voir que les spectateurs estiment que c’est simplement sans espoir. C’est une raison supplémentaire pour moi de réussir ce défi. (…) Je suis vraiment ravi des interactions que les gens ont avec moi et ce qu’ils pensent de mon niveau. J’ai envie d’interagir plus avec eux et surtout de leur proposer Trials of Loss of life en téléchargement. »

– ChainChompBraden, entretien avec Vice en juillet 2017

La parution de Tremendous Mario Maker 2 en juin 2019 n’aura pas raison de son opiniâtreté, pas plus que la fermeture annoncée des serveurs du jeu annoncée fin 2020. En effet, s’il ne parvenait pas à finir son niveau avant le 31 mars 2021, ce dernier ne serait jamais jouable sur Wii U, sauf par lui-même. Comme vous l’aurez compris, c’est malheureusement ce qui s’est produit, mais ChainChompBraden avait plus d’un tour dans son sac. Il avait en effet secrètement conçu une model various de Trials of Loss of life sur un second compte, avec une “dev exit” (sortie cachée dont l’accès introuvable, sauf accident, n’est connu que du créateur du niveau) permettant de l’uploader sur les serveurs de Nintendo, dont il s’était engagé à rendre le code de niveau public lorsqu’il parviendrait à terminer le véritable stage unique. Automobile heureusement, il était toujours doable pour lui de jouer hors ligne sur sa Wii U et de streamer ses tentatives, comme il le faisait depuis plus de 5 ans, tout en rajoutant régulièrement des éléments dans le stage pour le rendre encore plus difficile, comme si le problem unique ne suffisait pas. À noter enfin que ChainChompBraden n’a jamais envisagé de changer de assist en cours de route afin de s’assurer une doable publication sur les serveurs de Tremendous Mario Maker 2.

L’exploit, près de 7 ans après

Hasard du calendrier, c’est un an et demi jour pour jour après la fermeture des serveurs de Tremendous Mario Maker que l’attente prend fin, le 30 septembre 2022, et plus exactement, 2 491 jours (6 ans, 9 mois et 24 jours) après sa toute première tentative… et plus effrayant encore, après 4 368 heures passées à tenter de le finir, soit exactement 182 jours (soit 6 mois). Les chiffres rendent la efficiency particulièrement impressionnante, beaucoup plus encore que la difficulté de Trials of Loss of life. Cet exploit que l’on n’attendait plus a évidemment eu un sure retentissement auprès de la scène Tremendous Mario Maker, ainsi que la scène Twitch dans sa globalité, comme en témoigne la rediffusion du reside où la efficiency a enfin été réalisée. ChainChompBraden a même publié sur YouTube un documentaire complet retraçant l’histoire du niveau, qui a déjà dépassé les 200 000 vues en un peu plus de deux semaines, témoin supplémentaire de l’ampleur de cette véritable efficiency qui a donc marqué l’histoire du jeu.

Comme il l’a expliqué depuis à Vice : « C’était irréel. Non seulement j’avais du mal à réaliser sur le coup, mais quelques jours après je crois que je n’ai pas encore réalisé. » Cependant, à l’inverse d’un joueur de DOOM ayant passé 4 mois sur un speedrun et le considérant comme une “perte absolue de temps” (sic), notre héros en tire beaucoup de satisfaction, s’en amusant même au level de déclarer que « deux choses que l’on pensait impossibles sont arrivées en peu de temps : la reine (d’Angleterre, ndlr) est morte, et j’ai fini mon niveau. »

Les coulisses : entretien avec un joueur acharné

Nous avons choisi de contacter Braden Moor pour recueillir ses impressions et lui poser quelques petites questions. Dans un premier temps, nous avons souhaité connaître l’origine de ce projet fou :

Dès que Tremendous Mario Maker fut annoncé, je savais déjà que je voulais créer des niveaux très difficiles. C’est quelque selected que je m’amusais à faire plus jeune en ligne sur ce jeu flash appelé “Tremendous Mario Flash”. Il avait son propre éditeur de niveaux où vous pouviez créer vos propres niveaux Mario. Naturellement, ce n’était pas très complexe, et il n’y avait pas grand-chose à disposition pour créer des niveaux de dingue, mais le idea était là. Donc, quand un “Mario Maker” officiel a été dévoilé, je me voyais déjà essayer de concevoir des niveaux d’une extrême difficulté. Bien sûr, vous pouviez partager vos niveaux pour que les autres y jouent, mais mon souhait principal était de me donner du problem à moi-même. Concrètement, c’est ainsi que Trials of Loss of life est né.

”’– ChainChompBraden, créateur du niveau “Trials of Loss of life”

Fatalement, face à l’impossibilité d’uploader le niveau sur des serveurs officiels (à moins de le recréer sur Tremendous Mario Maker 2), nous lui avons également demandé s’il envisageait de le rendre jouable de quelque manière que ce soit, voire s’il avait été déçu de franchir la date faditique du 31 mars 2021 sans possibilité de le partager sur Wii U :

À l’heure actuelle, ma seule idée est de le partager sur une various non-officielle permettant de rejouer à des jeux Wii U dont les serveurs sont fermés. C’est plus par politesse et par respect envers les quelques joueurs qui veulent réellement l’essayer par eux-mêmes. Quand Nintendo a annoncé que les serveurs fermeraient avant que j’aie réussi à finir mon niveau, ça ne m’embêtait même pas. Bien que partager des niveaux avec les autres soit une des meilleures fonctions du jeu, me concernant le plus essential était d’atteindre mon however. Que des gens puissent y jouer ou non n’avait pas d’significance pour moi. Pour la plupart des gens, ma quête était plutôt un spectacle qu’il voulaient voir arriver à son terme.

Cependant, nous avons quand même voulu savoir s’il avait une idée du temps que cela prendrait à des speedrunners acharnés (et/ou aux meilleurs joueurs du monde de Tremendous Mario Maker) de terminer Trials of Loss of life, dans l’éventualité où celui-ci serait disponible pour le plus grand nombre :

Concernant le temps que cela prendrait pour que quelqu’un d’autre arrive à le finir, eh bien, ça requerrait un sacré gros investissement. Naturellement, cela demandera beaucoup de ability et d’expérience du jeu pour être succesful de finir ce niveau, mais encore plus que du ability, cela demande du dévouement et de la endurance. Beaucoup de grands joueurs ont théoriquement le ability requis mais le plus gros impediment se situe au niveau de la pressure mentale nécessaire. Certaines personnes pensent que personne ne le battra jamais de nouveau. D’autres croient qu’il est inévitable qu’une autre personne que moi parvienne à le finir. Tout ce que je sais, c’est que quiconque voudra essayer doit se préparer à un gros défi !

Et vous, seriez-vous prêt(e)s à relever le problem quasiment unimaginable de Trials of Loss of life si le niveau venait à être publié un jour ? Et quels sont les niveaux les plus difficiles que vous avez pu affronter dans les Tremendous Mario Maker ? N’hésitez pas à le partager dans les commentaires !

Historique : il passe presque 7 ans à finir le niveau de Super Mario le plus difficile de tous les temps

L’actu des speedruns Nintendo



#Historique #passe #presque #ans #finir #niveau #Tremendous #Mario #difficile #tous #les #temps

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button